04 mars 2017

AMS Théâtre - Espèces menacées.

Ramasser n'est pas voler. Enfin, ça dépend...

Vous quittez votre bureau avec dans votre serviette, écharpe, gants, et un reste de sandwich gruyère tomate et vous y trouvez sept cent millions trois cent cinquante mille euros (700 350 000 €), une paille.
Pour fuir les représailles du ou des propriétaire de cette malette, vous décidez de prendre le premier vol pour Buenos Aires. Mais c’était sans compter sans quelques soucis techniques.
Le refus obstiné de votre femme, les intrusions successives d’un couple d’amis inopportuns, d’un policier véreux, d’un commissaire tatillon, d’un chauffeur de taxi irascible, et l’arrivée d’un gentil tueur bien décidé à échanger votre sandwich contre ses 700 millions et des brouettes …
Voici, en substance, le scénario de cette pièce de Ray Cooney, adapté en français par Michel Blanc et Gérard Jugnot, mis en scène ici par Jean François Pomerole de la troupe "Les comediens des des quatres tours. Une autre Troupe qui nous vient des bouches du Rhône, de Velaux pour être précis.

IMG_3484

IMG_3496

IMG_3497

IMG_3499

IMG_3502
Ils reviennent le 18 mars pour jouer une comédie musicale : "Frou Frou les Bains".
A ne rater sous aucun pretexte.

 

Posté par satuasso à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


AMS Théâtre - Pour avoir Adrienne

 Samedi 14 janvier la "Compagnie de la Cabre d’Or" venue de Gignac La Nerthe (13),
nous jouait une c
omédie de boulevard de Louis Verneuil et mise en scène par Frédérique Montali

IMG_3129

IMG_3138

IMG_3169

Cette troupe de Théâtre Amateur est affiliée à la Fédération Nationale de Théâtre et d'Animation FNCTA.  
Voici le pitch de cette belle histoire d'amour à trois :
Le très cher Monsieur Thomeret est un respectable architecte qui n’aime pas les complications et mène une vie tranquille. Il est, bien sûr, amoureux de son adorable épouse et, pour ses moments de loisirs, il est l'heureux amant d'une exubérante maîtresse... Quand un jeune homme s’éprend de sa femme et se présente à lui pour exercer un bien déconcertant chantage, notre cher architecte peut dire adieu à sa routine bien huilée.
Une rocambolesque usurpation d’identité va offrir à l’amoureux de Madame Thomeret une occasion inespérée de faire sa cour. 

Du boulevard dans toute sa splendeur qui aura bien fait rire les saturarguois bien tranquilles que nous sommes.

Posté par satuasso à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2017

Saturargues en fête le 11 mars 2017...

fete 11 mars 2017

Posté par satuasso à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,