Un micocoulier (superbe), cent places (pas une de plus !), un jardin du presbytère que l’on découvre (ou redécouvre) et surtout un trio de virtuoses qui n’a pas fait le déplacement pour rien. Qu’importe si le public n’était pas fait de spécialistes pointus, de jazzeux invétérés ne jurant que par le saint Coltrane.
Mais « quand la musique est bonne... » Lors du concert qu’ils ont donné dans le cadre de Satur’day live jazz, Frédéric Monino, Patrice Héral et Olivier-Roman Garcia ont déroulé deux sets impeccables.
Deux heures de technicité, de swing et de complicité avec le public qui leur a réservé une standing ovation pour la fin.
Le jazz, difficile d’accès ? « Quand la musique est bonne… », on vous dit !

Midi Libre, 7 octobre 2015

DSCF4923

DSCF4947 DSCF4990 copie

DSCF4955 DSCF5036 

DSCF5004Frédéric Monino

DSCF5042