Sur les traces de la PLM...

 

rb6

Voici plus de vingt ans que "sévissent" ces rendez vous culturels. C'est souvent l'occasion de découvrir un lieu ou un moment de l'histoire de notre belle région. Au fil des ans, nous avons sillonné pratiquement toutes les routes et chemins dans un rayon de 50km autour de Saturargues. Certains les ont même quitté pour découvrir les champs et leurs merveilleux trésors... Il faut avouer que l'imagination des organisateurs est parfois sans limite. Aller se perdre à Pézénas un dimanche de marché, chercher les sources du Vidourle près du village de Saint Roman de Codières ou mesurer la largeur entre-axe de deux rails d'une ligne abandonnée depuis plus de 30 ans par la SNCF. Un vrai régal d'imagination de la part des organisateurs et parfois "Koh-Lanta" pour les participants. Nous vous donnons rendez vous l'année prochaine pour le rallye qui sera organisé par les gagnants de cette année. Il s'agit de deux montpelliérains rencontrés par hasard par les organisateurs au moment de la préparation de ce rallye. Ils devancent d'un demi point (sur 35 au total) l'équipage de Renaud Nicolas qui devance également les troisièmes, Lhullier - Pere, d'un demi point. Tout cela à cause de trois minuscules oiseaux qu'ils sont les seuls a avoir vu.  

Voici quelques exemples de questions posées cette année. Vous auriez trouvé, mais vous n'étiez pas là. Dommage.

Que signifie l’abréviation PLM ? 

            Paris –  Lyon - Marseille

            Paris -  Lyon - Maubeuge

            Paris - Lyon - Méditerranée

            Paris - Lille - Montbéliard 

Qu’ont été signés un 19 mars ?  

       19 mars  1945 : Les accords de Vichy 

       19 mars  1962 : Les accords d’Evian 

       19 mars 1969 : Les accords de Badoit

Ce rallye a été l'occasion de redécouvrir la ligne de chemin de fer qui reliait le Crès (34) à Saint Jean du Gard (30) via Lézan. Cette ligne est aujourd'hui totalement abandonnée par la SNCF. En 1982, une compagnie privée, la CITEV, a rouvert le tronçon Anduze - Saint Jean du Gard. C'est une belle histoire que des passionnés ont transformé en réalité. En 1982 ils sauvent la ligne des Cévennes et créent l'association « Train à vapeur des Cévennes », le projet de train touristique devient réalité le 3 juin 1982. L'exploitation est un succès, le train transporte environ 30 000 voyageurs chaque saison, mais les membres se séparent et mettent fin à leur association en 1985. Le 1er mai 1986, elle a repris l'exploitation de la ligne touristique du train à vapeur des Cévennes. L'association a été transformée en société (SAS) en 1987.

rb18h45, accueil des participants par un petit déjeuner matinal

rb2La gare désaffectée de Quissac.

rb3La présidente Fabienne Pere et Renaud Nicolas, arrivé deuxième.

rb4Le podium 2014 devant une locomotive à vapeur dans la gare d'Anduze.

rb5Petit repas tiré du sac devant la gare d'Anduze.